Les émotions se développent au fur et à mesure de la croissance des jeunes enfants. Je vous propose d’en savoir plus sur l’application.

Le principe de l’appli Des Tonnes de têtes

Les éditions Chaviro ont complété avec une version numérique le jeu préalablement magnétique Des Tonnes de tête. L’objectif revient à générer des visages.

Le jeune joueur effectue la pose des cheveux, des sourcils, des yeux, du nez ou de la bouche.

Ainsi, l’enfant se divertit en repérant son visage, celui d’un camarade de jeu voire d’un ami imaginaire. Les sélections autorisent une meilleure approche des émotions ressenties.

Le cas de l’ajout de couleur dans les yeux suscite une expression plus rapide chez le jeune enfant.

Les apports de cette version numérique

La composition du visage élément par élément simplifie l’expression des émotions. Hormis la création de visages, le jeune enfant peut jouer avec les expressions.

Il peut faire pivoter, agrandir, déployer les éléments du visage sur la tablette.  De plus, il peut ajouter un son via le répertoire ou appliquer d’autres sons extérieurs.

Le son peut être un simple bruit, une onomatopée, un mot ou une phrase.

Les autres fonctionnalités disponibles

L’accès à l’expression de l’émotion est possible avec la prise de photo. La photo est mise en place à titre de vignette près du visage travaillé.

L’insertion d’un fond d’écran est permise avec des fonds unis pour l’heure. D’autres options sont permises avec une future version.

Cette appli est proposée sur Androïd et iOS. Le test est indiqué en version gratuire.

L’achat est en in-app.

Le développement des émotions chez les tout-petits

Dès la naissance vers les 6 mois, les émotions primaires sont constatées. Cela porte sur la douleur, le dégoût, le plaisir.

Le nourrisson peut manifester la colère, la surprise ou la tristesse. A partir de 6 mois à 1 an, il décode les émotions de son entourage via l’expression sur le visage.

Pour l’heure, il n’a aucun sens de la signification. Durant sa 1ère année, le bébé peut distinguer les émotions positives et négatives.

Il module son attitude selon l’émotion maternelle. Face à une personne étrangère, le bébé sourit si sa maman est enthousiaste.

Il se renfrogne si sa maman est apeurée ou colérique. A 2 ans, le jeune bébé peut exprimer la honte, la gêne, la fierté.

Il commence à exprimer verbalement ses frustrations. A 3 ans, l’enfant communique sur les situations qui ont suscité une émotion.

A 4 ans, l’acceptation des frustrations est possible. A 5 ans, le tout-petit peut contenir ses émotions.

Apprendre les émotions est indispensable. Elles agissent sur le développement des habiletés sociales.

Retrouvez d’autres applis utiles ici.

Crédit Photo : editionschaviro.com & app-enfant.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *