Marie, 10 ans, vient d’avoir son premier smartphone. Elle est très excitée à l’idée de le montrer à ses copines et à finalement rejoindre les groupes de tchat ‘hyper cool’  de son école. Mais nous ne pouvons pas en dire autant de ses parents qui se demandent encore comment elle se débrouillera toute seule dans ce nouvel environnement numérique – et cette question, les parents du monde entier se la posent.

L’âge auquel les enfants obtiennent leur premier téléphone diminue au fur et à mesure que la technologie progresse. 

Selon une étude de Médiamétrie-OPEN, 65% des jeunes de 11-14 ans possèdent déjà leur propre smartphone.

Mais plus la technologie progresse, plus nous nous en remettons à elle et y restons collés – ce qui n’est pas idéal pour des enfants de 11 à 14 ans, car ce progrès ne s’accompagne pas seulement d’innovations, mais aussi de risques.

Il serait alors judicieux de garder un œil sur le téléphone de votre enfant de façon régulière sans toutefois avoir à être sur son dos 24 heures sur 24 – parce que, entre nous, celà peut être épuisant et très inconfortable. 

Nous avons dans ce cas rassemblé les meilleures méthodes pour surveiller le téléphone de vos enfants, des informations plus détaillées sont disponibles sur detectivesprive.fr, en vous éclairant sur la façon de commencer et, surtout, sur les raisons de le faire.

Les meilleures applications de contrôle parental

  1. mSpy

Il s’agit de l’une des meilleures applications de contrôle parental, avec 87 % de clients totalement satisfaits.

Le logiciel est adapté à tous les appareils, quel que soit le système d’exploitation utilisé, et permet des dizaines de fonctionnalités d’espionnage, dont la visualisation des contacts et des calendriers, le blocage des sites Web, le suivi des emplacements GPS et bien plus encore.

Il permet au parent d’espionner incognito, car après l’avoir installé sur le téléphone portable de l’enfant, aucune icône d’application n’est visible pour qu’il sache que vous l’utilisez.

  1. FamiSafe

FamiSafe est connue comme l’une des applications de contrôle parental les plus fiables, ce qui lui a valu plusieurs prix.

Il protège vos enfants de trois manières principales :

  • Contrôle – il crée des habitudes numériques saines pour votre enfant, en évitant par exemple un temps d’écran excessif.
  • Localisation – il détecte et vous permet de savoir où se trouve votre enfant à tout moment.
  • Détection – Les parents reçoivent des alertes automatiques lorsqu’un contenu inapproprié est détecté.

FamiSafe dispose également de plusieurs fonctionnalités telles que la gestion du contenu, le contrôle de l’application YouTube, l’historique TikTok, l’historique du navigateur et le rapport d’activité.

  1. Norton Family

Il fournit aux parents les informations nécessaires à la sécurité de leurs enfants en leur permettant de recevoir un rapport d’activités par e-mail en plus du panneau de contrôle. 

De plus, Norton facilite l’enseignement à domicile en éloignant toute distraction pendant les jours d’école. Il vous permet également de savoir où se trouvent vos enfants, de voir les applications qu’ils ont téléchargées et celles qu’ils utilisent le plus.

C’est l’un des logiciels les plus convenables pour faciliter l’initiation de votre enfant à Internet tout en assurant sa sécurité et en lui inculquant des habitudes saines.

Comment fonctionnent les applications de contrôle parental ?

La plupart des logiciels de contrôle familial fonctionnent en trois étapes :

  1. Inscription

Créez un compte sur le site web de l’application ou à partir de l’application que vous pouvez obtenir sur Google ou Apple Store.

Presque toutes les applications de contrôle parental proposent des options d’essai gratuit, ce qui vous permet d’avoir un premier aperçu des services.

Si vous n’êtes pas intéressé par l’essai, vous pouvez toujours passer directement à un plan choisi, parmi ceux que l’application propose, en fonction de vos besoins.

  1. Installation

Le logiciel doit être installé à la fois sur les appareils des enfants et des parents.

Le parent devra donc avoir un accès physique au smartphone de son enfant et, dans le cas des téléphones portables IOS, des informations d’identification icloud sont requises.

  1. Connexion

Lorsque tout est prêt, il vous suffit de vous asseoir sur un canapé, de vous connecter à votre panneau de contrôle et de surveiller le smartphone de votre enfant.

Les dangers du monde numérique

En tant que parent ou tuteur, la première étape pour éloigner un enfant des dangers du monde numérique est de les connaître et ensuite de lui en parler.

  1. Le cyberintimidation

Selon la campagne menée par la Sécurité Publique du Canada sur la cyberintimidation, lorsqu’une personne est méchante envers une autre, qu’elle la menace, la blesse ou l’humilie [par le biais d’Internet], elle fait de la cyberintimidation.

Cela peut se faire de plusieurs façons et sur différentes plateformes telles que les SMS, les médias sociaux (Facebook, Instagram, etc) ou par courriel.

La cyberintimidation est l’un des pires dangers de l’internet. Les parents ne l’apprennent généralement qu’au bout d’un certain temps, lorsqu’un dommage considérable a été causé, car la plupart d’enfants qui en sont victimes n’en parlent pas.

D’après le Dr. Linda Papadopoulos, psychologue chez Internet Matters, il n’est pas facile de s’ouvrir au fait d’être victime d’intimidation – un enfant peut avoir peur d’aggraver les choses, que vous soyez bouleversé ou peut même avoir peur que vous le jugiez.

Cependant, les conséquences de ces actes peuvent avoir des effets néfastes sur la santé mentale et le comportement quotidien de l’enfant.

  1. Les mauvaises rencontres

L’internet offre plusieurs voies par lesquelles votre enfant peut être joint, et ce par N’IMPORTE QUI.

De nombreux prédateurs, parmi lesquels des prédateurs sexuels et des arnaqueurs, sillonnent le web à la recherche de nouvelles victimes chaque jour.

Les plateformes de réseaux sociaux, les salles de tchat et les forums de jeux vidéo, où les utilisateurs ont très souvent des profils anonymes non protégés, permettent facilement aux prédateurs d’entrer en contact avec des jeunes. Si ces derniers ne sont pas suivis de manière appropriée, ils peuvent se retrouver dans des situations telles que la Sextorsion ou la diffusion de contenus explicites, ce qui peut affecter la réputation de votre enfant à long-terme.

  1. Les répercussions sur la santé mentale de l’enfant

Les conséquences de l’internet sur la santé mentale des enfants constituent l’un des risques les plus graves, mais aussi les plus discrets, auxquels ils sont exposés.

Selon le rapport de l’UNICEF – La Situation des Enfants Dans le Monde 2017: grandir dans un monde numérique, les chercheurs constatent qu’une utilisation excessive de technologie numérique peut contribuer à l’anxiété et à la dépression chez l’enfant.

De plus, d’après une étude récente de l’université de Pittsburgh sur des jeunes adultes, les gros utilisateurs de réseaux sociaux sont trois fois plus susceptibles d’être déprimés qu’un utilisateur normal.

Il devient donc très important de limiter l’utilisation d’internet à un certain âge pour une bonne santé mentale.

Conclusion

Quand un enfant est petit, il est instinctif – presque un réflexe – pour lui d’essayer quelque chose de nouveau, de vivre une expérience nouvelle. Ils sont encore plus enthousiastes lorsqu’il s’agit d’Internet.

Il est donc très primordial pour le parent d’expliquer à son enfant – lorsque celui-ci a son premier smartphone – les côtés positifs et les dangers d’internet. Et, surtout, de lui expliquer que ce dernier peut avoir des conséquences à long terme, aussi bien virtuellement que dans la vie réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.